Tour d’horizon des initiatives entrepreneuriales inspirantes

Hier, le 23 mai, on a passé la matinée au Hublo Festival, un festival dédié entièrement aux jeunes entrepreneurs de Lyon et Saint-Etienne. On y a rencontré des entrepreneur.e.s aux projets très inspirants et on veut te les présenter, et partager avec toi des initiatives qui nous enchantent.

La belle bouse

Tout d’abord, on a rencontré l’équipe de La belle bouse. Comme son nom l’indique, ce projet utilise de la bouse de vache pour créer des fertilisants 100% naturels, bio et faits en Rhône-Alpes Auvergne.

Ces fertilisants se présentent sous la forme de petits granulés conditionnés en sachets de 50g, 250g ou 500g. Et surtout, c’est à toi que se destinent ces fertilisants. Ils ne sont pas là seulement pour les agriculteurs, les vendeurs de plantes ou autres plantophiles professionnels ! Ils sont là pour des gens comme toi et moi, qui essaient de prendre soin de leurs plantes d’intérieur, de balcon ou petits potagers urbains tout en faisant attention à l’environnement. A raison d’une poignée pour une grosse plante (ou 3 petites), La Belle Bouse aide ceux qui n’ont pas du tout la main verte (oui je me sens concernée…) à bien prendre soin de leurs plantes.

En effet, les fertilisants utilisés habituellement sous la forme de produits phytosanitaires sont extrêmement nocifs et dangereux pour la santé. C’est le constat qu’a fait Sophie Anaf durant les années où elle était architecte paysagiste. Elle dénonce le flou, l’atmosphère de dissimulation autour de ce type de produits : les chefs de ce secteur sont réticents devant les demandes des salariés de porter des masques car cela alerterait la population sur les risques que comportent ces produits, et ils veulent éviter les questions sur la dangerosité de ceux-ci. Récemment, une pub sur le « Round-up vert » est sortie, créant toujours plus de confusion.

La volonté de La Belle Bouse, c’est de se hisser au rang de ces géants phytosanitaires. Et la conquête du marché est en route : déjà vendus dans toute la France, ces fertilisants naturels commencent leur exportation internationale avec un point de vente au Danemark.

https://www.labellebouse.fr

NOSC

On a ensuite rencontré Nosc. Nosc part de la volonté d’offrir au monde du sport une alternative écoresponsable. En effet, en tant que sportif, il est difficile de faire le constat du manque de cohérence total entre l’amour pour la nature, les randonnées ou footings en pleine forêt, et l’état dans lequel est cette nature actuellement : le nombre ahurissant de déchets jetés dans la nature, l’impact très négatif de l’industrie du textile, etc. Tout ce qui entoure nos moments sportifs (vêtements de sport, mode de vie, etc) ne devrait pas être aussi contradictoire avec le retour à la nature que représentent ces moments.

Mais Nosc n’a pas juste fait ce constat : l’équipe a imaginé à partir de celui-ci des solutions pratiques et pérennes. Ainsi, pour sa première collection, Nosc s’est engagé à produire des vêtements de sport en polyester recyclé provenant de déchets de bouteilles plastiques. Cette collection est 100% made in France et solidaire : le fil est fait à Lyon et l’atelier de confection se situe à Valence et emploie des couturières en réinsertion professionnelle afin de leur permettre un retour à l’emploi. Cette collection se compose de tee-shirts homme et femme, chacun disponible en manches courtes ou manches longues.

La future collection utilise une toute nouvelle matière révolutionnaire qui possède des propriétés extrêmement intéressantes pour l’industrie du textile sportif. Celle-ci est extraite d’une « mauvaise herbe » qui ne demande presque pas d’eau pour pousser. Cette supère plante sera dévoilée plus tard par Nosc ! Après avoir récolté ses graines, celles-ci sont pressées à froid afin d’obtenir de l’huile. Celle-ci est ensuite transformée en polyamide, qui peut ensuite être tricoté. Les tee-shirts faits à partir de cette matière concentrent ensuite toutes les propriétés de l’huile d’origine : thermorégulante, antitranspirante, antiodeur et bactériostatique. Ces qualités sont bien évidemment un atout majeur dans le milieu du sport, et elles permettent en outre une économie des cycles de lavage, et donc une économie d’eau !

Pour cette nouvelle collection, le fil est toujours made in France, mais la confection se fait au Portugal car l’équipe de Nosc a opté pour un tee-shirt sans couture, et cette technique n’existe pas encore en France. Le but de ce nouveau tee-shirt est de devenir « une seconde peau ». Pour le lancement de cette nouvelle collection, le premier produit créé pour tester cette technique est une paire de chaussettes ! On comprend bien l’intérêt de l’antiodeur…

Enfin, Nosc lance également un autre produit : une gourde entièrement en inox afin de limiter l’usage de bouteilles plastiques à usage unique que l’on retrouve ensuite immanquablement dans la nature.

https://www.nosc-sport.fr

VULGAIRE

Juste à côté de Nosc, on a trouvé Vulgaire (VG). Vulgaire est une marque de textile qui propose à chacun et chacune de créer ses propres vêtements. Pour cela, ils ont deux concepts.

Grâce au premier concept, il est possible de créer un tee-shirt, un sweat ou un hoodie à partir de 20 couleurs différentes et 5 couleurs de broderie. Cela fait au total (suite à un savant calcul) 100 possibilités de personnalisation différentes.

Pour la seconde collection, Vulgaire s’est associé à 13 artistes. La volonté de proposer des pièces uniques et différentes pour que chacun puisse trouver un style qui lui corresponde a trouvé en l’art la solution parfaite ! Les dessins des 13 artistes sont imprimés sur les tee-shirts grâce à l’impression digitale directe, ce qui permet une bonne qualité et des tee-shirts qui durent. Pour cette collection artistique, chaque tee-shirt est vendu avec un certificat d’authenticité : en achetant un de ces tee-shirts, tu achètes une véritable œuvre d’art ! En plus, le tirage a été limité à 20 pièces, ce qui permet de conserver la rareté propre à l’œuvre d’art.

Enfin, ce qui nous plait le plus chez Intrépide : leur engagement écoresponsable. En effet, Vulgaire est une marque qui utilise du coton 100% bio. Ce coton est de meilleure qualité et plus épais, ce qui permet un bon maintien au fil des lavages et donc une meilleure durabilité ! Et bien sûr, il est bien plus doux pour la planète.

https://vgofficiel.com

Namé

Namé nous a tout de suite attirées : un superbe stand garni de nourriture trèèèèèèèèèès appétissante ! On a alors interrogé Mélanie, la fondatrice, sur son projet. Et notre première impression ne nous avait pas trompées : on a adoré son projet !

Namé, c’est un traiteur de cuisine asiatique alternative à destination des professionnels et des particuliers. Alternative, ça veut dire que tout en gardant toutes les saveurs traditionnelles des plats asiatiques, les plats proposés par Namé s’inscrivent dans une démarche étique et environnementale. En effet, tous les plats sont entièrement faits à partir de matières végétales.

Pour ce qui est de la provenance des ingrédients, une partie est bien évidemment importée d’Asie, mais Namé essaie de consommer au maximum des produits locaux. Afin d’avoir une démarche encore plus écoresponsable, un nouveau projet est en cours : celui de développer un potager !

Par ce projet, il y a aussi la volonté de promouvoir une autre image de la culture asiatique. Pour cela, Namé présente par exemple des jeunes talents de la culture asiatique, des revues de films, en bref, plein d’infos très enrichissantes à aller regarder !

https://lename.co

Phoenix Mobility

Phoenix Mobility, ça n’a rien à voir avec la nourriture. Alors pourquoi on vous parle d’eux ?! Parce que ce projet développé par Sylvain Deplace et Raphaël Heches qu’on a rencontrés nous semble extrêmement important pour offrir un avenir durable à notre planète.

Le but de Phoenix Mobility, c’est de rendre la mobilité plus écologique. En effet, les fondateurs de ce projet sont partis d’un constat : il y a 1 milliard de voitures sur terre dont 39 millions en France, et ces voitures sont responsables de 30% des émissions de C02… Bien sûr, il est possible d’utiliser les transports en commun, mais l’abandon de la voiture n’est pas possible pour tout le monde aujourd’hui.

Sylvain nous décrit la seule solution actuellement proposée pour aller vers une mobilité plus propre : mettre sa voiture diesel ou essence à la casse et en racheter une neuve électrique. Or cette solution entraine deux coûts incompressibles bien trop élevés. Tout d’abord, le coût environnemental témoigne de la mauvaise gestion des ressources : poids du traitement des déchets des vieilles voitures et création de nouvelles voitures. Le deuxième coût est bien évidemment financier car les voitures électriques sont actuellement très onéreuses et donc très peu accessibles.

C’est pourquoi Phoenix Mobility propose de transformer des voitures existantes essence ou diesel en voitures électriques. Le processus de transformation est assez simple et assez rapide, explique Raphaël : il faut enlever le moteur, le réservoir et le pot d’échappement, et remplacer le tout par un kit électrique sur-mesure. Le tout peut être fait en deux jours !

www.phoenixmobility.co

puls

PULS, c’est le projet de Mickael et Alexis qui veulent promouvoir la solidarité par le jeu.

Pour faciliter la sensibilisation et les récoltes de fonds des associations, ils ont imaginé une façon ludique pour toucher les citoyens et les potentiels donateurs. Ainsi, ils adaptent des jeux existants pour qu’ils deviennent à la fois un outil de sensibilisation et un moyen pour faire un don.

Alexis nous a présenté la borne d’arcade avec laquelle ils sont venus au forum. Pour celle-ci en particulier, ils sont en partenariat avec l’ONG Entrepreneurs du Monde. Afin de commencer la partie, il faut poser sa carte bleue sur le lecteur de carte. La partie se déroule, et à la fin, il y a des vidéos de sensibilisation de l’association. Il est alors possible de refaire un don en passant à nouveau sa carte devant le lecteur. Les sommes récoltées sont ensuite reversées entièrement à Entrepreneurs du Monde.

Le but de PULS, c’est de réellement transformer tout objet ludique en support de sensibilisation à l’action des associations ainsi qu’en outil de collecte de fonds. Ainsi, nous trouverons peut-être bientôt des pianos, trottinettes ou encore panneaux lumineux adaptés à cette fin, pour allier solidarité et loisir !

https://www.facebook.com/Pulsasso/

Un avis sur “Tour d’horizon des initiatives entrepreneuriales inspirantes

  1. Merci à vous, jeunes entrepreneurs écoresponsables ! Vous démontrez aux anciens et aux pessimistes que les solutions existent et qu’elles demandent juste des idées et de l’audace qu’ils n’ont pas.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :